QUAND LE TEMPS S’ARRÊTE… 40 jours, et après ?

Notre quotidien à tous est de plus en plus chamboulé, au fil des heures et des mesures restrictives de protection prises par notre gouvernement, notre employeur, nous-mêmes. Cela génère des peurs, un climat anxiogène qui, vous l’avez peut-être aussi ressenti, finit par nous affecter malgré nous. Tout ça parce que ce virus s’est déclaré roi.

Les écoles et autres lieux publics ont été fermés jusqu’à fin avril… C’est lonnnnnnnng ! 6 semaines complètes. Environ 40 jours. On peut se demander pourquoi ce choix ? Pourquoi si long ? Petite perspective yoguique pour donner du sens à ce que l’on vit.
Celles et ceux qui pratiquent le yoga Kundalini ont déjà entendu ce nombre de 40 revenir. En effet, les enseignements nous invitent à pratiquer un « kriya » (= série de postures, « kriya » signifie littéralement « action ou transformation ») pendant 40 jours minimum pour en ressentir pleinement les effets. Selon notre intention, on peut prolonger sur 90, 120 voir 1000 jours (équivalent à 3 ans env.). Pourquoi commencer à 40 jours? et pas une semaine, un mois, ou 21 jours ? La durée de 40 jours de pratique permet à notre subconscient de libérer certaines pensées et schémas émotionnels qui nous empêchent d’avancer, d’évoluer. L’idéal serait de pratiquer/méditer tous les jours à la même heure pour soutenir le processus, créer une nouvelle habitude et laisser derrière nous ces comportements et modes de fonctionnement qui nous desservent.
En général, les problèmes que nous rencontrons dans notre vie viennent de nos habitudes : ces petits gestes, pensées, paroles répétés encore et encore, x fois par jour 365 jours par année. Ce sont elles qui nous définissent, sans même que l’on s’en rende compte. Nos actions viennent de nos habitudes. Par nos habitudes, nous pouvons vivre en paix et heureux, mais c’est aussi par nos habitudes que nous pouvons créer le malheur et la souffrance. Quand nous changeons nos habitudes, c’est tout le monde autour de nous qui peut changer. Et c’est à cela que nous invite ce petit virus aujourd’hui ! Depuis le temps que des chercheurs, scientifiques, climatologues, et j’en passe, nous avertissent que les changements sont indispensables, qu’il faut inventer un nouveau modèle de société, sinon nous courons à notre perte et à celle de notre belle planète… Mais le changement est difficile individuellement…alors collectivement, un vrai casse-tête ! Perdre un peu de confort en changeant quelques habitudes semble douloureux voir impossible tant qu’il n’y a pas danger (de mort) « réel ». Et si on prend aujourd’hui toutes ces mesures pour protéger la VIE, que chacun se réveille et se sent concerné, c’est parce que ce virus minuscule et encore mal connu menace notre existence, ou du moins celle de nos proches fragiles ou âgés.

Il bouscule surtout notre système tout entier ! C’est déstabilisant, déroutant, inquiétant. Les 80% d’inconnu et de non maitrisable (contre 20% de familier et connu) de la réalité nous frappent en pleine figure, certains se rassurent en allant faire des provisions pour une éventuelle « quarantaine », en portant un masque… Combien de temps cela va-t-il durer ?

Et si on commençait par 40 jours ?
Je nous invite à utiliser ce temps pour revenir à nous-mêmes, prendre ce temps libéré (si on en a…merci à celles et ceux qui travaillent d’arrache pied !) comme une opportunité de se poser, respirer, pratiquer, marcher dans la nature, lire, écrire, se parler, faire le point et prendre soin de soi. Revenir à l’essentiel, à ce pourquoi on est en VIE, ce qui nous nourrit, se reconnecter à nos valeurs, retrouver du sens… Et qui sait, peut-être qu’après cette pause « forcée », on aura plus du tout envie de reprendre nos habitudes à 1000 à l’heure et que ces changements imminents qui paraissaient impossibles se feront d’eux-mêmes ? Que ce temps d’introspection nous aura donné l’envie et la créativité de créer un monde plus sensé, de manifester ce changement de paradigme ? J’ai envie d’y croire…

Dans ce 40 très symbolique, on retrouve l’énergie du 4, amplifiée par le 0 qui agit comme une loupe. Il fait fortement écho à cette année 2020 (2+ 2 & 0) qui porte en elle cette énergie du 4 + 0. Le 4 c’est aussi le chakra du cœurle collectif, la connexion. Nous avons besoin les uns des autres. Inventons de nouvelles manières de rester en lien !

Nous vous proposons un kriya et une méditation qui s’avèrent très actuels et peuvent nous aider à traverser un peu plus sereinement ce passage vers le printemps et le renouveau. A vos tapis, et joyeux 40 jours à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code